L’activation de l’intention visant à réduire la consommation de sel chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque : un essai contrôlé randomisé

Contenu principal de l'article

Andressa Teoli Nunciaroni
https://orcid.org/0000-0001-6469-592X
Rúbia de Freitas Agondi
https://orcid.org/0000-0001-6780-3383
Henrique Ceretta Oliveira
https://orcid.org/0000-0002-8190-0718
Rafaela Batista dos Santos Pedrosa
https://orcid.org/0000-0003-2918-9778
Roberta Cunha Matheus Rodrigues
https://orcid.org/0000-0002-0881-0337
Maria Cecília Gallani
https://orcid.org/0000-0002-3418-9134

Résumé

Introduction : La stratégie de l’Activation de l’Intention peut constituer une intervention efficace pour réduire la consommation de sel chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque (IC). Objectif : Évaluer l’efficacité potentielle d’une intervention basée sur l’Activation de l’Intention pour réduire la consommation de sel chez les patients atteints d’IC. Méthodes : Essai contrôlé randomisé. Les 60 patients atteints d’IC recrutés ont été randomisés en deux groupes : Expérimental (GE) et Contrôle (GC). Ensuite, selon que les individus préparaient leurs propres repas ou qu’un référent social était responsable de cette préparation, ils ont été répartis en GE-Individuel, GC-Individuel et en GE-Collaboratif, GC-Collaboratif. La consommation de sel a été mesurée à partir du sel discrétionnaire, du questionnaire de fréquence de consommation de sodium et du rappel de 24 heures, et ce au temps de référence (T0) et au suivi à 2 mois (T3). Résultats : 56 patients ont complété le suivi. Une réduction de l’apport total en sel a été observée dans les GE (Individuel et Collaboratif) comparativement à T0 (GE-Individuel : 5,04g/jour vs 12,21g/jour ; GE-Collaboratif : 4,79g/jour vs 11,43g/jour, p≤0.001). L’analyse multivariée a montré que les GE ont présenté une plus faible consommation de sel à T3 que les GC (95% IC 4,19-9,29 pour les groupes individuels vs 95% IC 4,84-10,22 pour les groupes collaboratifs). Aucune différence n’a été constatée entre les GE (95% IC –2,77 à 2,41). La variance totale (R2) expliquée par ces comparaisons était de 0,70. Discussion et conclusion : L’Activation de l’Intention peut être efficace pour réduire la consommation de sel chez les patients atteints d’IC, individuellement ou en collaboration avec un référent social. D’autres recherches testant les effets médiateurs et modérateurs des variables psychosociales sont recommandées.

Renseignements sur l'article

Rubrique
Articles de recherche empirique